Ville en vert | éco-quartier Ahuntsic-Cartierville

NOTE: To use the advanced features of this site you need javascript turned on.

FacebookTwitterLinkedin
La mise en conserve maison PDF Imprimer Envoyer

Les petites astuces de Marine...

En cette période de fêtes de fin d’année, c’est l’occasion de préparer de bonnes conserves maison avec de bons produits pour les offrir et faire plaisir à des amis ou de la famille…    

Avant de commencer, il est impératif de s’informer et de choisir la bonne méthode pour la mise en conserves domestique en pots Masson. Voici quelques conseils de base et des idées recettes sécuritaires!

Saviez-vous que la mise en conserve comporte des risques sérieux qu'on ne retrouve dans nul autre type de conservation ou de transformation des aliments. On n’y va jamais au pif et il est très important de suivre une recette sécuritaire pour éviter toute mauvaise surprise!                  

La particularité des conserves comparée à toute autre transformation alimentaire est que l'on scelle les aliments sous vide, pour ensuite les entreposer à température ambiante. Cet environnement sans air, humide, et à température ambiante est idéal pour la multiplication de micro-organismes très rares, mais très dangereux.

Où trouver des recettes sécuritaires ?

http://conserves.blogspot.com/

«Le Guide Bernardin de mise en conserve domestique» 

«Les conserves» un ouvrage collectif compilé par Readers digest

Soit à la grande bibliothèque de Montréal

Soit au Canadian Tire


    Les deux méthodes les plus couramment utilisées sont :

    ● La stérilisation à l’eau bouillante est suffisante pour les aliments dits "acides". L'acidité se mesure en pH (potentiel d'hydrogène). Quand il est égal ou inférieur à 4,6, on dit que c'est un aliment acide. Les spores des micro-organismes dangereux n'éclosent pas sous pH 4,6. Le groupe de ces aliments inclut les sauces ou produits de tomates additionnés de jus de citron, les confitures, les marinades, les chutneys, les marmelades, les gelées, les fruits en sirop, les fruits au vinaigre, les salsa, les œufs et même les viandes acidifiées. Ces aliments étaient déjà assez acides, ou encore ont étés acidifiés à l'aide de vinaigre, de jus de citron, ou autre, pour assurer leur sécurité et leur conservation.

    Le procédé est décrit ici en détails

    http://conserves.blogspot.com/2007/04/la-mise-en-conserves-daliments-acides.html

    La stérilisation à l’autoclave est appropriée pour les aliments «peu acides» comme les viandes, les poissons, les fruits de mer, les volailles, les légumes, les recettes en sauces, les soupes, les ragouts, les légumineuses, etc. Ce que ces aliments ont en commun, c’est leur taux d’acidité peu élevé. Leur pH est supérieur à 4,6. On doit absolument stériliser ces conserves à l'aide d'un autoclave, pour s'assurer de détruire les spores de micro-organismes qui pourraient germer dans la conserve en libérant des toxines potentiellement mortelles. Une conserve d'aliment peu acide offre l'environnement idéal à la multiplication de telles bactéries. Seul un autoclave permet d'atteindre la température suffisante pour bien détruire les spores, rien d'autre. On l'a prouvé scientifiquement il y a plus de 100 ans, et les conserves industrielles sont toutes faites selon ce standard. Si vous stérilisez des conserves d'aliments peu acides dans un bain d'eau bouillante, le produit va représenter un risque sérieux pour votre santé, en plus d'être de piètre qualité nutritive et organoleptique.


    Pour plus de renseignements sur l’autoclave, cliquer ici